Comité scientifique sur le climat : « GIEC local »

À l’instar du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat chargé de fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques sur le changement climatique, la COP 21 Rouen Normandie s’accompagne d’un groupe d’experts intitulé « GIEC local ».

Sous la présidence de Benoit LAIGNEL, 15 experts ont été sollicités pour composer ce GIEC local et apporter une approche scientifique et neutre autour de dix thématiques : climat, psychologie sociale, ressources en eau, agriculture, biodiversité, qualité de l’air et santé publique, urbanisme et architecture, mobilité et aménagement, énergie, économie et sciences politiques. Notre ambition est de fournir une expertise approfondie au niveau local du changement climatique et de ces conséquences, afin d’aller vers des solutions d’adaptation appropriées à notre territoire.

Il est urgent d’agir et de mieux faire connaitre l’impact du changement climatique. Nous souhaitons aussi partager ces données et contribuer à leur diffusion.

Les membres :

  • Benoit Laignel, Président du GIEC local, Professeur, Université de Rouen Normandie
  • Zeineddine Nouaceur, Vice-Président du GIEC local, Climatologue, Maitre de conférences, Université de Rouen Normandie
  • Boris Vallée, Vice-Président du GIEC local, Maitre de conférences, Université de Rouen Normandie
  • Véronique DELMAS, Directrice, ATMO Normandie
  • Michaël AUBERT, Professeur au laboratoire ECODIV, Université de Rouen Normandie
  • Marie Asma BEN OTHMEN, Enseignante-chercheur, UNILASALLE
  • Carine DOUVILLE, Agence normande de la biodiversité
  • Céline FRECHET, Architecte-Urbaniste, Département Aménagement Durable des Territoires, CEREMA
  • Raphaël LABRUNYE, Directeur, École Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie
  • Mourad Abdelkrim BOUKHALFA, Directeur, INSA Rouen Normandie
  • Michael SAVARY, Responsable du groupe Modélisation des déplacements, Département Infrastructures de Transport Multimodales, CEREMA
  • Philippe DEYSINE, Délégué général Nov@log, Pôle de Compétitivité Logistique
  • Joël LADNER, Maitre de conférence, Département épidémiologie et promotion de la santé, CHU de Rouen
  • Ronan CONGAR, Maitre de conférences, Economie de l’Environnement, des Ressources Naturelles, du Risque et de l’Incertain, Université de Rouen Normandie
  • Olivier BEAUMAIS, Professeur, Économie de l’Environnement, Monétarisation du non-marchand, Université de Rouen Normandie

 

Publications du GIEC local :

Les premiers travaux du GIEC local durant l’année 2018 ont permis de mettre en commun les données locales et de présenter plusieurs synthèses, l’une sur l’évolution du climat et l’autre sur les représentations et les attitudes des populations locales faces à ces changements. En 2019, une troisième synthèse a étudié la ressource en eau et le risque inondation.

Les 3 premières publications du GIEC sont disponibles ICI

Études à venir : les milieux forestiers et la santé publique

Les résultats en bref :

Remarques générales :

Le scénario optimiste du GIEC (RCP2.6) n’a été pris en compte, à l’exception de l’élévation du niveau marin : bien qu’il corresponde au scénario de l’Accord de Paris, les experts du GIEC local l’estiment peu réaliste au regard des actions actuellement menées à l’échelle mondiale en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Représentations et attitudes des populations locales vis-à-vis du changement climatique :

  • Le changement climatique est principalement décrit par ses effets les plus marqués (sécheresse, réchauffement, tempêtes). La représentation sociale qui en découle est surtout influencée par les médias, et apparait stéréotypée et peu empreinte de vécu.
  • Malgré un consensus scientifique sur la responsabilité humaine dans l’évolution climatique en cours, un décalage persiste entre ce que pensent les individus, leurs intentions et leurs comportements.
  • Le recours aux incitations (notamment financières) et aux sensibilisations montre des limites pour le changement des comportements. À l’inverse, des modèles plus orientés vers l’action semblent montrer leur efficacité dans ce domaine.

LES BROCHURES DU GIEC LOCAL

 

 

 

couverture couverturecouverture

Nouvelle publication septembre 2020 :

couverture forets