Impact des appareils invisibles dans leur vie- Newsletter n°5 Coalition Numérique responsable

cloud

Janvier 2021

Trop de données dans le cloud ? Adoptez les gestes barrière.

Intro

Dans l'esprit des gens, le numérique est immatériel et peut faire l'objet d'un usage illimité.” — Citoyens de la Convention Citoyenne pour le Climat.

Dans les précédents numéros, nous avons souvent vu l’impact du numérique visible dans notre quotidien. Cependant, le transfert et le stockage de nos données, partie immergée de l'iceberg, utilisent une quantité de mémoire et d'appareils insoupçonnées, parfois inutilement.

Faire le ménage dans ses données numériques est à la portée de chacun et peut donc constituer la première étape d’une démarche plus globale vers la sobriété numérique.

Enfin une bonne résolution facile à tenir !


Chiffres & faits clés

60% des mails ne sont jamais ouverts.

50 Zo (zettaoctet) C'est le volume de données numériques stockées dans le monde en 2020. Enregistrées sur DVD, la pile ferait 63 fois le tour de la Terre. (1 Zo = 1 billion de Go)

Un data center ouvre chaque semaine dans le monde. Il y en a déjà 200 en France.

35 % des consommations énergétiques du numérique mondial sont générées par l’utilisation des serveurs et des réseaux.


Les bons réflexes : numérique invisible et ménage dans nos données

Y a t'il besoin de garder un serveur allumé pour stocker une newsletter d'il y a 6 mois qu'on n'a pas ouverte ?

Voyons quelles actions nous pouvons mettre en place pour diminuer l’impact des outils informatiques “invisibles” !

En tant qu'individu :

  • Nettoyons notre boîte mail avec l'outil Cleanfox : au total, ce sont plus de 20 000 tonnes de CO2 par an qui sont économisées par les 2,7 millions d’utilisateurs de cet outil.
  • Ne conserver que ce qui nous est utile, que ce soit en ligne ou sur nos équipements. Profiter du World CleanUp Day pour faire le ménage dans ses sauvegardes/dossiers/archives.
  • Limitons l'usage du cloud :

          > Si vos appareils synchronisent leurs photos ou documents automatiquement dans le cloud, pensons à désactiver cette fonctionnalité.

          > Si vous envoyez des fichiers lourds (quelques Mo à plusieurs Go), préférons utiliser un service qui supprime automatiquement les fichiers au bout de quelques jours comme Smash ou WeTransfer.

  • Stockons et utilisons le maximum de données localement. Un disque dur externe éteint ne consomme pas !
  • Choisissons les destinataires de nos mails avec soin : moins de destinataires, moins d'énergie consommée.
  • Compressons nos fichiers pour alléger nos boîtes mails et nos clouds. L’outil WeCompress est dédié à la compression des fichiers PDF, PowerPoint et image. Pour les vidéos, utiliser HandBrake.

 

En tant que DSI :

  • Encourager à faire le ménage régulièrement dans les mails et fichiers sur les serveurs pour diminuer les besoins en stockage (cf Témoignage ci-dessous). Rechercher et supprimer les doublons.
  • Éteindre les serveurs et routeurs n’ayant pas besoin de fonctionner la nuit pour alléger la facture d’électricité
  • Utiliser de l'électricité renouvelable pour alimenter les appareils numériques et serveurs (ou choisir un prestataire qui propose l'option)
  • Mettre en place un outil de communication instantanée interne comme Slack, Teams ou Mastodon, qui consomment moins que les mails
  • Réutiliser la chaleur des serveurs pour chauffer, par exemple, des bureaux ou une piscine !
  • Mettre en place une “taxe carbone interne”, comme le fait Microsoft depuis 2012

 

Pour répondre à la problématique de cette newsletter : faire le ménage dans ses données numériques est nécessaire mais cependant insuffisant. C'est une démarche globale de sobriété que nous devons porter. En savoir plus : ADEME, Clés pour agir : la face cachée du numérique.


Besoin d'aide pour passer à l'action ?

Faites vous accompagner gratuitement par la coalition pour agir concrètement et viser le label « numérique responsable » ! Une bonne manière de réduire son impact environnemental tout en allégeant son budget.

Destinée aux entreprises de toutes tailles et aux administrations, l'opération est constituée de plusieurs formations, rencontres et ateliers répartis sur 18 mois. Portée par l'ADEME, la Métropole Rouen Normandie, Normandie Web Xperts et Pôle Emploi, les responsables RSE, qualité ou informatique seront accompagnés pour mettre en place des actions choisies parmi un catalogue et éventuellement atteindre le label « numérique responsable ».

Retrouvez toutes les informations dans le document > /sites/default/files/COP21 Programme numerique responsable VF_0.pdf

 


Témoignage de Mickaël Lecoq, Habitat 76

Au sein d'Habitat 76, le principal bailleur social de Seine-Maritime, Mickaël Lecoq est adjoint au sous-directeur des Systèmes d'Information en charge de l'infrastructure et du parc informatique. Il travaille, avec son collègue technicien informatique Thierry Leboucher, à des projets de réduction de l’impact du numérique de son organisation.

Vous avez relevé le défi du ménage numérique de manière originale, pouvez-vous nous en dire plus ?

Dans un objectif zéro papier, nous organisons régulièrement en interne des challenges pour alléger nos armoires des papiers inutiles. Nous avons repris cette idée l'année dernière pour organiser des cleanweeks du numérique, afin de mobiliser les employés sur la suppression de fichiers qui alourdissent les serveurs. Chaque étage dispose d'une semaine pour effacer le plus d'octets poussiéreux ! Nous avons déjà organisé deux cleanweeks : une orientée serveur de fichiers et une autre orientée système de gestion de contenu.

Quelles autres actions avez-vous mis en place pour diminuer l'impact du numérique ?

Nous donnons une seconde vie à notre matériel : le matériel renouvelé est mis à disposition tel quel à des associations, des écoles ou au personnel. Il peut également être donné à des ESAT pour être remis à niveau.

Au niveau de nos mails, nous avons profité en 2017 d'une migration pour archiver tous les mails ayant plus de 3 ans d'antériorité. Cela nous a permis de libérer 1.5 To de nos serveurs !

Il y a également tout un travail sur les systèmes d'impression : partage des imprimantes, impression noir & blanc ou recto verso par défaut, intégration de normes environnementales aux appels d'offres... Tout cela dans notre objectif zéro papier !

Qu'est-ce qui a motivé la mise en place de ces actions ?

Notre direction RSE est motrice sur ces sujets. En 2016, nous avons été sollicités par l'ADEME Normandie pour participer à une opération, RéducE IT, dont le but était de réduire la consommation électrique de notre informatique en commençant par la mesurer et l'analyser. Cela a débouché sur des actions concrètes que nous appliquons toujours. Nous avons également suivi tous les ateliers proposés par le programme COP21 de la Métropole Rouen Normandie sur le numérique. L'idée est de continuer sur notre lancée avec au moins une action phare par an et des idées à creuser comme une page interne pour sensibiliser au Green IT et résumer toutes nos actions.


Challenge collaborateur

Chaque mois, encouragez vos collaborateurs et collègues à faire un geste numérique responsable. Ce mois-ci :

"Supprimer un maximum d'octets en faisant le ménage dans ses fichiers ou en utilisant Cleanfox"