Eau précieuse - Journée Mondiale de l'Eau

PHOTO EAU

Savez-vous que 2,1 milliards de personnes ne disposent pas d’eau potable chez elles ?

La journée mondiale de l’eau du 22 mars est une occasion de sensibiliser les citoyens sur cette ressource précieuse.

Afin de mieux comprendre les procédés de traitement permettant d’obtenir une eau d’une qualité irréprochable, Mon P’tit Atelier de la COP21 organise une visite de l’usine de traitement de La Jatte à Rouen, mercredi 25 mars à 14h.

12 000 à 24 000 m3 d’eau en provenance des sources du Robec à Fontaine sous-Préaux sont acheminés chaque jour vers l’usine qui assure 60% de la consommation des Rouennais.

Pour rendre la visite plus ludique, une chasse aux trésors est par ailleurs proposée aux enfants de 6 à 8 ans.

Durée : 1h30. À partir de 6 ans. Gratuit, inscription obligatoire ICI

 


 

L’eau du robinet : le produit alimentaire le plus contrôlé en France

 

La Métropole Rouen Normandie, qui a la compétence de l’eau pour ses 71 communes, distribue chaque année 35 millions de m3 d’eau potable.

 

D’où vient l’eau que nous buvons ?

 

L’eau suit un cycle naturel. Une partie de l’eau présente en surface s’évapore, puis se condense avant de retomber sous forme de pluie, grêle ou neige sur terre. La plus grande partie de cette eau s’évapore de nouveau, ou rejoint les cours d’eau et la mer. Environ 23% s’infiltre dans la terre plus ou moins rapidement selon la nature des sols, pour rejoindre les nappes phréatiques. L’eau qui arrive à notre robinet provient de ces nappes phréatiques. Cette eau est traitée selon le besoin (turbidité etc.) et désinfectée pour devenir potable. Elle est ensuite stockée dans un réservoir ou un château d’eau. La Métropole stocke ainsi l’équivalent de 24h de consommations d’eau de ses habitants dans des réservoirs étanches. L’eau est ensuite acheminée jusqu’aux habitations par canalisation.

Quels contrôles sont effectués ?

 

L’eau que nous buvons est l’aliment le plus contrôlé. Avant d’arriver jusqu’au robinet, les usines de traitement rendent l’eau potable. Par exemple, l’usine de la Jatte à Rouen et la station de Moulineaux sont dotées d’une technologie de filtre très perfectionnée, l’ultrafiltration : l’eau passe au travers de membranes qui arrêtent tous les éléments indésirables (micro-organismes, bactéries, virus) de façon mécanique sans traitement chimique. Seule une goutte de chlore (pour l’équivalent de 5 baignoires d’eau) est introduite pour éviter les contaminations post-traitement. Dans le cadre du contrôle sanitaire réglementaire, des analyses régulières sur l’eau brute et l’eau traitée sont réalisées par la Métropole sous le contrôle de l’Agence Régionale de la Santé.

Au total, ce sont près de 1300 prélèvements qui sont analysés chaque année, sur la totalité du territoire de la Métropole (au niveau des captages, en sortie d’unité de traitement et sur l’eau distribuée aux habitants après traitement) sur les paramètres suivants :

- Turbidité : matières ou particules pouvant troubler l’eau,

- Pesticides,

- Métaux,

- Nitrates,

- HAP (hydrocarbure aromatique polycyclique)

- Bactériologie,

- Solvants,

- Dérivés chlorés.